Quelques questions qu’un concepteur de site devrait poser à ses clients

Pour concevoir un site web, il faut forcément avoir une première discussion avec le client. C’est au cours de cette discussion que le concepteur de site aura des idées sur ce que veut exactement le client. Le concepteur est donc en droit de poser les bonnes questions. Cet article vous propose de découvrir quelques questions qu’un concepteur de site devrait poser à son client.
 

Qu’attendez-vous du site ?
 

Il y a des clients qui ne prévoient rien pour le site web dont ils ont besoin. Il revient donc aux concepteurs de les aider à déterminer leurs attentes pour le site. La réponse que le client va donner permettra donc au concepteur d'avoir une idée primaire des objectifs du site, en quoi le site lui sera utile. L'autre avantage de cette question est qu'elle permet au client de savoir jusqu'où ira son client pour réussir.
 

Qui sont vos adversaires ?
 

Connaître les concurrents de votre client permet d’avoir d’importantes informations qui peuvent vous aider dans la conception du site web. L’objectif de cette question est de détecter les points faibles de vos concurrents sans les copier. En réponse, le client va également dire ce qu’il apprécie et ce qu'il n'apprécie pas chez ses adversaires. Cette question permet aussi auc concepteurs de site web de cerner ce que le client aime comme préférence. En tant que concepteur, on saisit déjà tout ce qu'il faut savoir du client pour lui concevoir un bon site, un site qu'il aura certainement aimé.
 

De quoi avez-vous besoin ?
 

Il est conseillé de chercher à être certain de ce que le site web doit avoir comme fonctionnalités. Permettez au client de proposer des idées de fonctionnalités. Il peut avoir de meilleures idées qui pourraient beaucoup vous aider. Mais le dernier mot revient au créateur du site car il est le seul à savoir ce qui est bon pour son client. Il faut juste chercher à être d’accord sur des fonctionnalités avant de commencer la conception. Autrement, il peut y avoir des mésententes ou des disputes sur le travail fait.