L'immigration au Canada : les détails

Depuis la reconnaissance de la pandémie du Coronavirus par l'Agence de la Santé Publique du Canada en mars 2020, les mesures se succèdent au jour le jour. Il s'agit de la suspension de certains programmes d'immigration, de la fermeture des frontières jusqu'au 21 Janvier 2021, etc. Cependant, il y aura une limitation des visiteurs au Canada jusqu'à cette date. Voici les impacts du Coronavirus sur l'immigration au Canada et les mesures à ne pas négliger.

Les impacts du Covid-19 sur les démarches d'immigration au Canada

Toutes les frontières, aériennes et terrestres sont fermées jusqu'au 21 Janvier prochain et dans le cas où la situation pandémique ne s'améliore pas, cette fermeture ira jusqu'au 21 février. C'est l'une des mesure prise par le ministre de l'immigration, des réfugiés et de la citoyenneté. Cette mesure a pour objectif de freiner la propagation du virus qui ne cesse de subir des mutations. En effet, il est maintenant impossible aux immigrants ou visiteurs qui ne sont ni résident permanent, ni canadienne de pénétrer sur le territoire canadien.
Néanmoins, il y'a quelques exceptions. Il s'agit :

  • des travailleurs étrangers temporaires ;
  • des étudiants internationaux.

Toute personne se trouvant dans ces catégories d'immigrants pourront entrer au Canada, si et seulement s'ils voyagent à des fins importantes et essentielles.

Les exigences à respecter : travailleurs temporaires et étudiants internationaux

Les motifs essentiels à considérer pour les travailleurs étrangers temporaires sont entre autres :

  • Résider de façon habituelle au Canada ;
  • Posséder une lettre d'introduction pour un permis de travail lié au recruteur ou l'employé ;
  • Avoir sur soi une offre d'emploi qui est valide ;
  • Être en mesure de travailler dès que la période de quarantaine termine.

En ce qui concerne les étudiants internationaux, ils doivent :

  • Remplir leurs périodes de quarantaine ;
  • Être disponible pour étudier immédiatement après cette période d'isolement.