La covid-19 : une deuxième vague assez mortelle

Depuis la fin du premier trimestre de l’année en cours, le coronavirus s’est répandu comme une traînée de poudre dans le monde entier et a fait des victimes .Des mesures ont été prises à l’échelle mondiale, pour l’endiguer. Après huit longs mois de sacrifices, de privations de libertés, elle revient de plus belle. Elle secoue plus violemment que la première fois. Les autorités du monde engagent une lutte sans merci pour canaliser cette deuxième vague, encore plus mortelle.

Une vague plus meurtrière que la première : les raisons de la progression de la pandémie

Mille et une mesures ont été prises par les dirigeants des nations pour freiner la propagation de la Covid-19. Au nombre de ces mesures figurent :
• Les gestes barrière : c’est un ensemble de comportements hygiénique et sanitaire à adopter par tous les êtres humains, pour limiter les dégâts de cette épidémie.
• Le port obligatoire de masque : Cette pratique consiste à se protéger le nez et la bouche contre les postillons (toux, éternuements) des uns et des autres.
• La distanciation sociale : un mètre d’écart entre tout le monde est exigé, quels que soient les lieux.
• Le confinement : Il s’agit d’une méthode qui contraint à s’isoler, pour prévenir la maladie.

Des conséquences sans pareilles

En réalité, la pandémie a limité les échanges, les interactions sociales et toutes sortes de divertissements possibles.
En proie à la lassitude et bernée par la pandémie qui fait mine de s’en aller, plusieurs États prônent un déconfinement et c’est un retour spectaculaire aux vieilles habitudes des populations. Ces dernières négligent toutes les mesures de protection et sont aujourd’hui les meilleurs hôtes dudit virus. Plus de 43 millions de cas enregistrés.
L’Organisation mondiale de la santé lance un avis à tout le monde et conseille un reconfinement total au prix d’un isolement avec le reste du monde surtout pour les périodes de fin d’année.